Liposuccion à Montréal

Historique

Longtemps, l’homme a rêvé retirer la graisse superflue par aspiration. Beaucoup ont essayé de le faire depuis plus d’un demi-siècle mais sans succès. Il manquait un geste à leur manoeuvre, celui de déstabiliser physiquement les lobules de graisse pour que celles-ci se prêtent à être aspirées. La solution a été proposée par un confrère et ami français, le docteur Gérard Illouz, dans le début des années 80.

Technique

Par une toute petite incision de 3-4 mm, on introduit une canule de 2 ou 3 mm de diamètre (2 fois plus mince qu’un crayon) vers la région à aspirer. La canule est soumise à une pression négative d’aspiration pendant que le chirurgien déstabilise les lobules graisseuses en rompant les cloisons qui les entourent par un mouvement de va-et-vient. La graisse est ainsi succionnée sans difficulté.

Demande d’information

Ce champ est obligatoire
Un numéro de téléphone valide est obligatoire
Une adresse courriel valide est obligatoire
Veuillez choisir une option

Indications

La liposuccion n’a pas été créée pour aider les personnes obèses à maigrir, celles-ci pouvant perdre leur graisse superflue avec un régime. La liposuccion est indiquée pour corriger des déformations précises localisées une fois que le poids idéal a été atteint.

Ces graisses déformantes sont récalcitrantes à la diète et n’ont pas de rapport avec l’amaigrissement ou la perte de poids mais sont tributaires d’une certaine hérédité. Les déformations « succionnables » sont :

  • Le double menton
  • Le ventre globuleux
  • Les hanches
  • La culotte de cheval
  • Le boudin sous fessier
  • La face interne des cuisses
  • La face extérieure des cuisses
  • La face antérieure et interne du genou
  • Les mollets
  • Les chevilles

Préparation préopératoire

Renouer avec son poids idéal Éviter l’aspirine dans les 3 semaines précédant l’opération pour éviter les ecchymoses trop importantes.

En postopératoire

La récupération est assez rapide en général. On se débarrasse au bout de 2 semaines (dans le bain ou sous la douche) des pansements élastiques collés sur la peau (Hypafix) et on porte un bas culotte de support de varices pendant 1 mois. La reprise précoce de la marche diminue et élimine les risques de phlébite.

En conclusion

La liposuccion est un outil formidable pour traiter les déformations ponctuelles (lipodystrophies localisées). Mais les personnes obèses doivent éviter la tentation d’avoir recours à la liposuccion afin de les aider à perdre du poids.

Divulgation de la liste des complications les plus courantes dans La liposuccion

Complication Commentaires Traitement
  À court terme  
Hématome Rare, pratiquement inexistant  
Infection profonde (abcès)

Existe dans la littérature

Inexistante dans notre série (0 %)

Antibiothérapie
Infection superficielle Inexistante dans notre série Antibiothérapie
Nécrose partielle de la peau Existe dans la littérature, 0 % dans notre série Guérison par granulation et épithélialisation
     
  À long terme  
Déformation chirurgicale Ondulations ou vagues Liposuccion correctrice
Mauvaise cicatrisation Dépend de la peau Révision de cicatrice
Asymétrie

Possible, comme dans la population générale

Dépend beaucoup du point de départ

Correction chirurgicale ou Statu quo
Enflure de certaines régions

Fréquente mais facilement corrigible

Liposuccion complémentaire courante

Liposuccion